La mise en action des équipes de Citéo

Cas Client Intelligence collective : La mise en action des équipes de Citéo

PARTAGER

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
18 mai 2020

L’ESSENTIEL, AU SURVOL

Challenges

  • Construire une relation de travail plus collaborative avec les collectivités
  • Faire adopter la discipline collaborative aux responsables terrain
  • Formaliser un référentiel d’ateliers collaboratifs pour diffuser la méthode en interne

Solutions

  • Mise en place d’un parcours de formation à la pratique collaborative
  • Une phase initiale de planification et d’engagement des acteurs
  • Des ateliers pratiques d’appropriation des gestes clés du collaboratif
  • La mise au point collective d’une roadmap de transmission de la pratique en interne

Résultats

  • Formation de quatre responsables opérationnels (RO) référents
  • Des RO devenus relais autonomes des méthodes collaboratives
  • Impulsion d’une dynamique de travail plus performante avec les collectivités

Actionner le collectif pour répondre aux objectifs

Citéo veut répondre efficacement à l’extension des consignes de tri nationales. L’objectif est ambitieux : recycler 75% des déchets. Engagée régionalement, elle décide de renforcer sa collaboration de terrain avec les collectivités locales dont elle est partenaire. Ses responsables opérationnels (RO) ont pour priorité de co-construire les meilleures solutions avec leurs interlocuteurs pour atteindre l’objectif de tri. Ce challenge doit se concrétiser par une coordination renforcée avec les partenaires locaux et la formalisation de plans d’action concrets. Un défi d’équipe pour Citéo et une manœuvre clé pour la performance du recyclage en région.

Des opérationnels formés à l’architecture collaborative

Les RO de Citéo sont au cœur de la nouvelle dynamique collaborative à impulser sur le terrain. Pour les accompagner dans cet effort, overthemoon lance un parcours de formation complet centré sur les techniques d’animation et de mise en action collective. Quatre responsables opérationnels vont être ainsi formés. Leur objectif à terme : diffuser par eux-mêmes ces méthodes d’architecture collaborative dans l’organisation. Un premier atelier les engage dans la démarche et permet de planifier collectivement l’ensemble du parcours pour lui donner du rythme.

Apprendre par la pratique

Une seconde étape leur permet de s’approprier les gestes clés à réaliser lors d’un atelier collaboratif. L’idée : leur faciliter l’appropriation de la méthode via l’expérimentation. Les responsables opérationnels participent à des ateliers en binôme avec un facilitateur overthemoon selon la technique Shu Ha Ri. Une démarche en 3 volets, à la fois pratique et immersive :

  • SHU : assister à la préparation et animation d’atelier par le coach overthemoon
  • HA : assurer la préparation et l’animation d’atelier avec l’appui de son coach
  • RI : mener la préparation et animation seul, sous la supervision du coach

Transmission en interne, l’effet multiplicateur

À l’issue du parcours de formation les RO sont en capacité d’établir leur propre référentiel pour former leurs pairs. Une rétrospective collective embarquant les directions régionales, RH et les RO déjà formés est organisée pour mettre au point une roadmap de diffusion de la méthode en interne. Chaque RO ayant suivi le programme peut former jusqu’à une dizaine d’opérationnels en région. L’effet multiplicateur joue à plein. Début 2020, quatre nouveaux RO ont déjà pu être initiés à la pratique collaborative en toute autonomie. Ils disposent désormais des clés pour construire de nouvelles solutions avec leurs partenaires locaux.

« La méthode par étapes permet aux responsables opérationnels de gagner en confiance dans leur relation aux collectivités »

Intéressé(e) ?

Newsletter

Prolongez la réflexion en vous abonnant à la newsletter overthemoon, le rendez-vous mensuel du collaboratif

Voir d’autres retours d’expérience
Cas Client Intelligence collective : Les points clés de notre approche
Cas client
Les points clés de notre approche

Si les dirigeants de l’entreprise sont le plus souvent au clair sur le cap à suivre, qu’en est-il des collaborateurs, des managers intermédiaires ou de terrain ?