POP ! de A à Z

PARTAGER

15 mars 2022

Responsable développement des Editions Francis Lefebvre et directrice du projet Pop !, la stratégie de transformation de la branche édition de Lefebvre Dalloz, Carine Niot nous livre ses souvenirs de cette aventure hors du commun.

A… comme Ambitions
J’ai été sollicitée au tout début du processus de transformation pour faire partie de l’équipe de cadrage avec 7 autres collaborateurs issus de différents horizons. Nous avions reçu une lettre de mission de la part de nos dirigeants sur laquelle figuraient trois objectifs macro pour 2023 : devenir l’éditeur juridique de référence, atteindre une croissance rentable et durable, être le partenaire de confiance de nos clients.

C… comme Chemin
Notre mission ? Tracer le chemin à suivre pour atteindre ces grands objectifs. C’était une responsabilité de taille, surtout dans le délai accordé de 6 semaines, mais j’étais plus que partante pour une dynamique nouvelle après 10 ans de présence dans le groupe.

D, E, F… comme Diagnostic, Environnement et Formalisation
Avec l’aide d’overthemoon notre première tâche a été d’établir un diagnostic de la transformation. Nous avons ensuite analysé l’environnement des trois maisons d’édition et passé en revue nos forces en interne pour identifier ceux que nous appelons les managers « frontline », qui pilotent des équipes de 7 à 30 personnes et qui allaient être appelés à jouer un rôle clé dans la transformation. La dernière étape de la phase de cadrage a consisté à construire la stratégie de transformation proprement dite, formalisée par une série de 6 chantiers à déployer. POP ! était officiellement née.

G… comme Groupe projet
Après la présentation de notre stratégie à la direction est venue l’heure de structurer les différents chantiers. Pour ce faire un groupe projet de 5 personnes a été formé qui comportait un architecte – coordinateur de l’ensemble – un géomètre chargés de la définition et du suivi des indicateurs de progrès, et la responsable de la facilitation et un responsable de la communication. Moi, j’étais le « booster » du programme, une fonction qui couvre à la fois l’animation et le reporting. Et nos interlocuteurs principaux étaient les « propriétaires » des chantiers, qui étaient chargés de formaliser les exigences de chacun d’entre eux. Ensemble nous avons défini les objectifs de tous les chantiers, les différents jalons à atteindre pour y parvenir et les équipes concernées par ces jalons. En l’espace de quelques mois nous avons ainsi construit une feuille de route bien balisée de juin 2020 à 2023.

J…comme Juin 2020
L’un de mes plus grands souvenirs de cette aventure est le séminaire d’engagement organisé en juin 2020 pour l’ensemble des 80 frontline managers concernés par POP ! Nous avions installé chaque chantier dans une salle et les participants circulaient d’une salle à l’autre pour découvrir le contenu du chantier et échanger avec son propriétaire. Nous avons eu la chance de pouvoir le mener en présentiel, c’était la première fois que nous pouvions réunir l’ensemble des acteurs après le premier confinement. Sans cela, je pense que la suite aurait été plus difficile …

M… comme managers « frontline »
A l’issue de cette journée tous les managers embarqués avaient pris la mesure du rôle qu’ils auraient à jouer dans la transformation. Prochaine étape : passer à l’acte en embarquant à leur tour leurs équipes et en faisant en sorte que chaque collaborateur devienne, lui aussi, “propriétaire » du changement. Pour ce faire, ils ont tous été accompagnés par l’une des sept facilitatrices du projet qui étaient chargées de les accompagner, d’être à l’écoute du terrain et de suivre les avancées des plans d’action. Détail qui compte : les facilitatrices n’exerçaient pas dans le même domaine que les managers qu’elles soutenaient afin de garantir un regard neutre et « naïf ».

R… comme Rétro
Tous les trois mois avait lieu une réunion dite « rétro » pendant laquelle tous les frontline managers présentaient leurs avancées, mais aussi leurs difficultés. Au total nous avons eu 4 rendez-vous de ce type.

T… comme Travailler ensemble
Chaque manager était chargé de son plan d’action mais au fil du temps les gens se sont mis à échanger spontanément puis à travailler ensemble. C’est ce qui s’est passé par exemple pour l’amélioration du service clients : les managers concernés dans les trois maisons d’édition se sont réunis pour bâtir un plan d’action commun, ce qui a permis de progresser plus vite que si chacun avait « inventé la roue » de son côté. C’était un challenge de taille car les équipes des trois maisons se connaissaient peu au départ mais c’est aujourd’hui l’une des grandes réussites de POP !

U… comme Usure
Si j’avais un regret à formuler c’est que la charge de travail liée à cette expérience s’est révélée plus importante que ce que nous avions envisagé, sachant que nous poursuivions nos activités habituelles en parallèle. Certains membres du groupe projet n’ont pas pu aller jusqu’au bout de l’aventure et globalement je pense que nous avons manqué de temps pour bien communiquer sur l’avancée de POP ! auprès des collaborateurs.

V… comme Victoires

POP ! a libéré l’intelligence collective : la méthode suivie et l’accompagnement dont nous avons bénéficié nous ont permis de prendre la mesure de nos points commun et de nos différences créatrices de richesse. Les silos ont cédé, nous ne travaillons plus en parallèle mais ensemble. Et si certains n’ont pas réussi à monter à bord par peur ou refus du changement, nous avons la certitude que le train de la transformation s’est arrêté à toutes les gares.

Z… comme Zen ?
POP ! est aujourd’hui arrivé à son terme et a été intégré à un programme de transformation global pour l’ensemble de Lefebvre Dalloz baptisé « Augmented Growth » (croissance augmentée). La méthode est assez différente avec des binômes patrons/collaborateurs filière et une « management team » de 45 personnes qui ont tous participés aux premières tranches de travaux. Et moi, j’ai choisi d’être à nouveau « booster » de l’équipe projet car même si la tâche est rude, le chemin parcouru est énorme et je suis très fière d’y avoir contribué. Je suis aujourd’hui très confiante pour l’avenir de Lefebvre Dalloz.

Nos autres réflexions du moment
Idées
RSE : QUELS RÔLES POUR LES DIRCOMS ? (2ème épisode)

Le 30 juin dernier, le Cercle Dircom s’est à nouveau confronté à la double question de la place de la RSE dans l’organisation et du rôle RSE des Dircoms. Question complexe, tant RSE et Communication ont partie liée sans pour autant se confondre.