Des sommets sans rencontre

Des sommets sans rencontre

PARTAGER

23 mai 2016

J’achève à l’instant la lecture de l’article « Organiser des rencontres au sommet » * et souhaite apporter mon point de vue sur les propos qui y sont tenus. En effet, même si une bonne part de ce qui est dit est un reflet assez juste de ce que devrait être ce type de « sommet » des managers, certaines choses m’amènent à rebondir.

Tout d’abord ces rencontres doivent être l’occasion d’une mise en action des managers plutôt qu’un temps de « conversation ». Ensuite, la préparation doit être l’occasion d’une demande du comité de direction aux managers, demande qu’ils partageront avec leurs équipes afin de venir faire des propositions pendant le séminaire. C’est cette logique qui est au cœur de la stimulation de l’intelligence collective. La rencontre prévue devient alors un temps d’engagement pour l’ensemble des managers les uns vis-à-vis des autres.

En ce sens, chaque « rencontre au sommet » des managers doit être regardée comme un « sommet du leadership », un temps piloté par un objectif collectif autour de la mise en action des participants. Chacun y vient en ayant préparé ce moment avec ses équipes et en repart avec un engagement sur un plan d’action.

DES MOMENTS DE PARTAGE ET DE MISE EN ACTION

C’est parce que l’affichage de la demande de l’entreprise aura été clairement effectué, que le temps d’écoute aura été suffisant et que les propositions faites par les managers auront été prises en compte que l’engagement de tous pourra alors être pris. C’est uniquement ce type de démarche qui permet aux rendez-vous collectifs, quelle que soit leur nature, de devenir des moments uniques de partage et de mise en action des participants.

Trop de rencontres préparées avec la plus grande minutie se concluent par des discours descendants sans échange ni controverse entre les participants. Quels que soient les scénarii et les modes d’animation proposés, ils doivent uniquement respecter une logique de sens, de rythme et de rôles des acteurs. Ce sont les clefs de l’efficacité et du retour sur investissement de ces fameuses rencontres au sommet. Tout le reste n’est que de l’habillage et de la communication.

Olivier Deroubaix

* http://www.hbrfrance.fr/magazine/2016/03/10113-organisez-des-rencontres-au-sommet/

Newsletter

Prolongez la réflexion en vous abonnant à la newsletter overthemoon, le rendez-vous mensuel du collaboratif

Nos autres réflexions du moment
Idées
On a tous besoin d’un cadre de travail

Depuis la démocratisation du télétravail, c’est parfois la Bérézina dans les entreprises. Quand on organise une réunion, on ne sait plus qui sera là ou pas, entre ceux qui sont venus au bureau, ceux qui sont en télétravail et connectés à distance, ceux qui sont absents… Où est donc passé notre cadre de travail ? Il y a urgence à se saisir de cette question, comme nous l’explique Catherine Destriteaux, associée fondatrice d’overthemoon.