Chief DIGITAL Officer vs Chief DATA Officer… Doit-on parler de mariage ou de divorce ?

PARTAGER

30 juin 2022

Le Cercle Digital avait abordé le 10 septembre dernier le sujet de la Data sur le thème « Quelle stratégie Data au service du business ». La rencontre du 12 mai 2022 était centrée sur la répartition des rôles entre Chief Digital Officer et Chief Data Officer.

La Data, un objet de valeur commun entre Chief Digital Officer et Chief Data Officer
Dire ce que les deux fonctions ont en commun, leur sigle identique le montre clairement. Le D est en effet à double versant, Data d’un côté, Digital de l’autre. Ce qui est certain, c’est que la Data est bien un objet de valeur commun. Les deux fonctions se doivent également d’être proches des métiers, quelle que soit l’organisation. Mais quels sont leurs rôles respectifs?

Le rôle du CDO Digital consiste à identifier les opportunités de création de valeur offertes par les technologies et à accompagner les métiers dans leur transformation. Il les aide à s’approprier les données et à « faire chanter la data » – pour citer un membre du Cercle – afin de créer de la valeur pour le client et pour l’entreprise. Il indique au CDO Data les orientations en « valeur données »à obtenir, qu’elles soient internes ou « open data ».
Le CDO Data est le manager des données. Garant de leur qualité, sa mission est, en lien avec les équipes d’exploitation informatique, d’obtenir des données valorisables et exploitables par les métiers. Auprès des métiers, son rôle est de les aider à mieux utiliser les données et à les exploiter au bon moment (données business, clients, processus).

11 CRITERES DE QUALITE DES DONNEES :

Exactitude
Intégrité
Occurrence
Format
Disponibilité
Sécurité

Intégralité
Comparabilité
Actualité
Traçabilité
Cohérence fonctionnelle

Quelle organisation pour le management de la Data ?
Qui est propriétaire des données? Cette question introduit la nécessité d’une gouvernance de la data. Dans le secteur de l’assurance, ce sont clairement les métiers qui doivent se sentir propriétaires de leurs data, être en capacité de les exploiter dans les contrats clients, avec l’aide du CDO Data et du CDO Digital.
Qui dit gouvernance dit organisation. Dans de nombreux cas, les fonctions CDO Digital et CDO Data, fonctions transverses étroitement complémentaires pour la « vision » et la « trajectoire » d’exploitation de la data, n’ont pas de lien défini. Alors, quelles places respectives dans l’organisation et quel reporting réciproque?
Pour les participants du « cercle Digital », le CDO Digital doit clairement être rattaché à la Direction Générale et le CDO Data nécessairement à la DSI (pour l’accès à la base de données et aux technologies autour des données). Autre conviction partagée, celle du caractère contre-productif et coûteux « d’éclater » la Data entre des analystes ou scientistes détachés dans les métiers et un Chief Data Officer rattaché à la DSI, « particulièrement dans des structures en BU très silotées qui veulent tout avoir chez elles ».
C’est donc bien la vision transversale de l’organisation qui permet de faire de la data un levier de création de valeur pour tous. A condition que la place dans l’organisation des CDO Digital et CDO Data leur permettent de jouer pleinement leur rôle : mettre à disposition les bonnes data aux porteurs d’offres, du marketing au delivery.
Le Cercle Digital approfondira ce sujet et la collaboration entre CDO Digital, CDO Data et métiers lors d’une prochaine rencontre.

Nos autres réflexions du moment
Idées
RSE : QUELS RÔLES POUR LES DIRCOMS ? (2ème épisode)

Le 30 juin dernier, le Cercle Dircom s’est à nouveau confronté à la double question de la place de la RSE dans l’organisation et du rôle RSE des Dircoms. Question complexe, tant RSE et Communication ont partie liée sans pour autant se confondre.